Visiter la Corée du Nord : une destination touristique en devenir?

Pays difficile d’accès et peu engageant au premier abord, la Corée du Nord a pourtant un potentiel touristique. Venez le découvrir !

La Corée du Nord est un pays encore mystérieux pour de nombreux d’entre nous. Surtout connue pour les différents conflits politiques qu’elle provoque, peu connaissent les divers lieux et sites touristiques que peut offrir ce pays !

Visiter la Corée du Nord

Faire du tourisme en Corée du Nord

  • Quand s’y rendre : la mousson s’étend de juin à août et la saison des typhons se situe en général d’août à septembre. Privilégiez donc les autres mois de l’année.
  • Comment s’y rendre : de nombreux touristes passent par la Chine pour se rendre ensuite en Corée du Nord (la compagnie aérienne nord-coréenne Air Koryo est interdite d’exploitation en Union Européenne). Pyongyang est desservi 4 fois par semaine par un train au départ de Pékin (env. 24h de trajet), il est fortement conseillé de prévoir de quoi se substanter.
  • Se déplacer dans le pays : Les déplacements à l’intérieur de la Corée du Nord sont limités et surveillés par les autorités locales ; vous devez être en permanence accompagné d’un guide local désigné par l’état.
    Les transports publics ne sont pas ouverts aux étrangers à part le métro avec autorisation et guide. En ce qui concerne les déplacements en voiture, les touristes ne sont pas autorisés à conduire : les représentants locaux des agences de voyages ou les autorités assurent les déplacements des visiteurs.

Plusieurs objets et actions sont interdits en Corée du Nord (comme téléphones cellulaires ou GPS); pour en savoir plus consultez le site www.diplomatie.gouv.fr. Ces informations seront évidemment répétées par les agences de voyages ou Tour opérateur par lesquels vous passerez.

Il est obligatoire de passer par un circuit organisé par une agence de voyage reconnue par la Corée du Nord pour obtenir un visa touristique! Les journalistes doivent avoir un visa spécial.
La France n’a pas de relations diplomatiques avec la RDCP ; l’ambassade de référence est donc celle de Chine pour porter assistance aux Français se trouvant en Corée du Nord.

colline mansudae

Les attractions principales proposées par les circuits touristiques

  • Pyongyang : Capitale et étape obligatoire des circuits touristiques, cette ville rassemble tous les lieux dédiés à la gloire de Kim Il-Sung, ainsi que les symboles de la lutte contre l’ennemi japonais, sud-coréen ou américain.
    Quelques exemples : la colline de Mansuadae et ses statues de bronze de Kim Il-sung et Kim Jong Il, l’Arc de Triomphe, la tour du Juche, la statue de Chollima, le Palais de Kumsusan, etc.
  • Le Festival d’Arirang : manifestation culturelle nord-Coréenne se déroulant en général d’août à septembre, il est célébré à l’occasion des fêtes nationales. Jusqu’à 100 000 artistes répètent durant des mois afin de participer à des scènes chorégraphiques reconstituant l’histoire de la Corée du 20ème siècle. Dans le stade vous pouvez admirer les habits de couleurs et les accessoires des gymnastes et des danseurs qui dessinent des motifs géants lors de mouvements synchronisés.
  • Zone démilitarisée : attention les photos sont interdites.
  • L’exposition florale Kimilsungia-Kimjungilia : se déroulant à Pyongyang, cette exposition florale présente deux variétés de fleurs baptisées Kimilsungia et Kimjungilia. La première, en l’honneur de Kim II Sung, est une orchidée mauve et la seconde, en l’honneur de Kim Jong II, une variété de bégonia rouge. Chaque année l’évènement attire de nombreux visiteurs.
  • Le palais des enfants : situé à Pyongyang, le palais des enfants enseigne aux plus doués, en matière de musique et de chant, la musique traditionnelle de Corée du Nord. Ces chants chantent les louanges du prolétariat. Il est possible d’assister soit aux répétitions, soit aux spectacles. Un spectacle impressionnant, d’autant plus compte tenu de l’âge des enfants.
  • Le mont Geumgang ou Kumgang : « les montagnes de Diamant ». Cette chaîne de montagnes près du littoral en Corée du Nord s’étend sur 40 km d’Est en Ouest, et son plus haut pic atteint 1638m (le pic Birobong). Son surnom vient du fait qu’au printemps, les pics de granit pointus scintillent dans la rosée du matin. Vous y trouverez des reliques bouddhistes comme les temples Pyohunsa et Jeongyangsa.

festival d'Arirang

La controverse morale

La mise en place de circuits touristiques en Corée du Nord provoque de vives controverses dans le secteur du tourisme ; certains trouveront en effet cela fort peu éthique, mettant en avant le point que seul l’état Nord Coréen bénéficie des retombées économiques et non le peuple qui est souvent victime de famines et qui vit dans une situation précaire.
L’exploitation touristique des nouveaux endroits jugés intéressants peut aussi inquiéter : une trop grande précipitation pourrait engendrer une destruction de l’environnement et de l’écosystème local.

Vous remarquerez que beaucoup d’attractions, surtout à Pyongyang, tournent autour du régime politique. Pourtant beaucoup d’autres sites méritent le détour, et en faisant quelques recherches on s’aperçoit que la Corée du Nord à beaucoup d’autres sites naturels à offrir.

Des activités touristiques mises en place par la Corée du Nord

  • Vélo sur le Mont Paektu : Le mont Paektu, à la frontière entre la Chine et la Corée du Nord, est le point culminant de la Corée avec ses 2744m et est composé de nombreux pics. Au sommet se trouve le plus haut lac de cratère du monde : le lac Chonji. Ce mont fait partie du réseau mondial des biosphères de l’UNESCO et serait le lieu de naissance du légendaire Tangun, père de la Corée.
    Alors, vous sentez-vous prêt à enfourcher votre VTT pour gravir les pentes de ce magnifique volcan ?
    Des excursions sont aussi organisées pour admirer le lever du soleil sur le lac.
  • Croisière : toute nouvelle attraction proposée par la région côtière dans le Nord-Est du pays, la croisière part du vieux port de Rajin pour une navigation de 21 heures. Attention, ne vous attendez pas à une croisière de luxe, le Man Gyong Bong est un vieux bateau, servant autrefois de ferry, de près de 40 ans et réhabilité pour l’occasion ! Les meilleures cabines sont composées d’une table, de chaises et de toilettes. Si vous cherchez à compléter votre liste de moyens de transport insolites ou inhabituels, la croisière est sûrement faite pour vous !
  • Du ski sur le mont Masik ? En effet, un chantier de station de ski a été mis en place dans le Nord-Est du pays et celle-ci offrira 110 kilomètres de pistes, un hôtel, un héliport et des téléphériques. Kim Jong-Un souhaite en faire un domaine skiable de classe mondial.
mont paektu

Les sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO

  • Ensemble des tombes de Koguryo : datant de la dernière période du royaume de Koguryo (l’un des plus puissants de la Chine du Nord-Est entre le III et le IVème siècle ap. JC), ces dizaines de tombes sont ornées de superbes peintures murales, l’un des seuls vestiges laissé par cette ancienne culture. Présumées destinées aux membres de la famille royale et à la noblesse, ces peintures sont un témoignage de la vie quotidienne de cette époque.
  • Monuments et sites historiques de Kaesong : situé au sud du pays, le site comprend de nombreux biens témoignant de l’histoire de la dynastie Koryo (918-1392). On peut y découvrir les palais, les tombes, les murailles etc. de cette ancienne capitale. Un site, témoin de la transition des principes bouddhistes aux principes confucianistes, à ne pas rater pour les férus d’Histoire !
  • 5 autres sites sont inscrits sur la liste indicative de l’UNESCO (des reliques historiques, des grottes etc.). Je vous invite à les découvrir sur le site même de l’UNESCO : ici.

kaesong-coree

 

Lecture conseillée

Vous souhaitez en savoir plus sur la Corée du Nord et découvrir le pays ainsi que ses conditions de vie et de travail ? Alors je vous conseille vivement une Bande Dessinée découverte lors de ma dernière visite au Festival International de la bande dessinée d’Angoulême (je n’y ai pas vécu 6 ans pour rien !) : « Le visiteur du Sud » aux éditions FLBLB.

Cette BD autobiographique est écrite par Oh Yeong Jin, un technicien sud-Coréen du bâtiment envoyé en Corée du Nord sur un chantier symbolisant la coopération entre les deux Corées. On y découvre sa vie quotidienne, ses impressions sur le pays et les conditions de travail. La BD est plutôt comique et permet de mieux comprendre la situation actuelle grâce notamment à des pages de texte explicatif qui entrecoupent les planches.

J’ai vraiment beaucoup aimé lire cette BD et je l’a recommande ! Les dessins ne sont pas beaux à proprement parler (n’oublions pas qu’à la base l’auteur est un technicien du bâtiment) mais le contenu est riche.

A vous d’aviser maintenant de voir si visiter la Corée du Nord vous intéresse ! Et si vous êtes plutôt réticent en général à passer par des agences de voyages, attendez alors l’assouplissement des règles de tourisme (espérons pour bientôt) pour partir à la découverte du patrimoine culturel et naturel de la Corée du Nord, votre sac sur le dos !

N’hésitez pas à découvrir d’autres destinations grâce à notre blog voyage ! 🙂

  1. Personnellement, je ne pense pas que j’irais en Corée du Nord. Ce genre de sujet est apparu plusieurs fois sur des blogs de voyage dernièrement et à chaque fois les arguments dans les 2 sens abondent. Ce n’est pas spécialement le fait que ce soit une dictature qui me gêne, j’en ai visité quelques-unes. Mais là, le voyage est trop encadré, sans aucune liberté et ça ne me convient plus. Je me sentirais, je pense, extrêmement mal à l’aise d’être escorté comme ça.

  2. Ce n’est pas un endroit où il fait bon vivre. Ce n’est pas non plus un endroit qu’il est facile de visiter à l’heure actuelle, mais plusieurs signes d’ouverture se font sentir et le pays possède un vrai potentiel touristique.

  3. Après tous les documentaires que j’ai regardé sur le sujet, je ne sais pas si je voudrais y aller… Ce pays a à la fois un côté fascinant et répulsif pour moi…
    Je recommande aussi fortement la BD « Pyongyang » de Guy Delisle (auteur de BD québécois qui a vécu quelques mois là-bas) et le documentaire « A state of mind » sur la préparation pour The Mass Games/Le Festival d’Arirang
    et le documentaire

  4. À lire également: « Nouilles froides à Pyongyang » de Jean-Luc Coatalem. Jubilatoire! Enfin, si l’on peut dire…

  5. J’ai justement voulu faire cet article pour montrer qu’il existait un potentiel touristique non exploité lors des visites très encadrées offfertes par les TO et les agences de voyages. Je ne pense pas non plus y aller tant que les conditions de tourisme ne seront pas plus libres; alors j’attendrai afin de pouvoir visiter tranquillement les sites cités dans l’article 🙂

    Marion et Fred, merci pour les conseils de lecture, je chercherai la BD au prochain Festival d’Angoulême 😉

  6. Si vous ne l’avez pas deja vu je vous conseille de regarder le reportage de VICE, https://www.vice.com/en_us/article/vice-guide-to-north-korea-1-of-3

    Vu comment le tourime est controle j’aurais pleins de questions a leur poser sur leur facon de gerer le pays… Je serais probablement perçu comme un espion…

    Moi je verrai le fait d’y aller comme un defi mais je pense que je serais franchement trop frustrer par toutes leurs restrictions ridicules.

    1. Merci Romain pour ce reportage! Très intéressant !

      Je pense effectivement que pour profiter pleinement d’un tel voyage il faut que les conditions de tourisme s’assouplissent!

    2. Salut Romain,
      Je dois te dire que je suis moi aussi très intrigué par ce pays.
      J’ai vraiment plein de questions.
      J’ai regarder des reportages mais j’ai l’impression qu’ils ne disent pas tout.
      Par exemple je viens de voir un article sur la présence d’un réseau 3G à Pyongyang. Cela me semble fou car on sait tous que les coréens du nord sont volontairement coupés du monde, mais j’ai réussi à voir un périscope avec des femmes nord coréennes sur la place principale de Pyongyang.
      Je trouve ce pays aussi fascinant qu’intriguant.
      Il est vrai que sa doit être très dur moralement d’aller dans un pays où les gens meurent de faim, mais ce pays est unique en son genre.
      Je suis vraiment en train de me demander si je n’y ferai pas un voyage.
      Enfin bref, la Corée du Nord est un pays « fascinant » et tellement mystérieux que la curiosité prend le dessus.
      J’aimerai surtout voir le quotidien des nords coréens pour voir comment ils vivent …
      Après tu as raison, sa fait un peu espion mais bon …
      Je pense pas que les guides ne me gênent, je sais que les photos sont presque interdites mais c’est une aventure humaine.
      De plus, ils te font visiter les seuls endroit à voir car je crois pas que ce pays regorge de places importantes.
      Enfin je raconte un peu ma vie mais voilà, juste pour partager mon point de vue.

  7. J’ai un ami, qui vit maintenant au Japon, qui s’y est rendu il y a environ 2 ans et qui m’a dit qu’il avait aimé. Il est resté environ 1 semaine sur place et devait en permanence sortir avec ses guides officiels. Quand il voulait visiter un lieu en particulier, il devait les prévenir à l’avance et ils validaient. Il m’a aussi dit que certains commerces étaient fermés et ouvert sur demande pour les touristes de passage …. Sinon cela ressemble beaucoup à un voyage dans le temps en soit ^^

    1. bonjour, j’envisage de faire une virée en corée du nord.
      peux tu me dire par quel organisme tu es passé,
      merci
      brigitte

    2. Bonjour Rémy,

      J’ai beaucoup apprécié ta video !
      Il y a quelques années déjà Que tu as posté ce commentaire mais je tente le coup : avec quelle agence es-tu parti la-bas ?
      Merci beaucoup !

      Helene

  8. Je vous conseille fortement le livre Rescapé du camp 14, livre sur le seul homme échappé d’un camp nord coréen en y étant né. On y trouve une excellente description de l’état des camps, des campagnes et de beaucoup de choses sur le pays et pour une fois venant d’un témoin direct.

  9. Pour nuancer, la période des grandes famines des années 90 est révolue, et l'urgence alimentaire n'existe plus. Cependant la population est encore soumise à un rationnement (d'où la faim qui existe encore), ce qui permet au parti des travailleurs de maintenir un controle sur la population, avec bien entendu un encadrement idéologique. Il y'a des témoignages qui font état d'un très bon accueil des touristes, du moment qu'on ne pose pas des questions et qu'on se contente de regarder. Le pays change petit à petit de modèle économique, il existe maintenant des usines d'entrepreneurs privées, et la possibilité de revendre la moitié de sa production agricole selon les prix du marchés, le reste revenant à l'Etat. Une classe moyenne se forme petit à petit. Mais le pays reste trop renfermé dans une logique martiale, qui le désavantage, car ce pays a un potentiel très grand (population éduquée, travailleuse) pour un eventuel investisseur.

  10. Mais ce pays est victime d'une famille qui utilise l'argument de la guerre permanente pour se maintenir au pouvoir. Leurs principales obsessions sont :
    – le Japon, ennemi historique, qui a occupé la Corée pendant le 20ème siècle
    – la Corée du Sud, "vassal des Etats Unis" donc ce qui "justifie leur mission" de liberer la Corée. Quand on voit parfois le comportement de certains hommes politiques du sud (en gros, je me cache sous le jupon des américains), on comprend mieux leur agressivité.
    – les Etats Unis, ennemis jurés, qui ne font rien pour améliorer la situation et qui n'essaient pas de dialoguer.
    Quand on sait que les 3 sont aliés, ça sert la rhétorique du pays. Après les Nord Coréens n'en ont pas spécialement après les russes, les européens (sauf un petit ressentiement envers la France avec qui il n' y a pas de relations officielles). Après comme je l'ai dit, la famille des Kim est le principal obstacle à la paix, et la démocratisation du pays, et c'est bien dommage.

  11. J’aimerais beaucoup visiter la Corée du Nord qui bénéficie de magnifique paysages! Je pense que ce voyage doit être très enrichissant mais je pense que 5/6 jours sont amplement suffisant car le manque de liberté doit être un peu pesant !

  12. j’envisage d’aller faire un « voyage » en corée du nord j’ai mis des guillemets car je ne pense pas que l’on puisse parler d’un véritable voyage vers cette « autre corée » du fait qu’on ait pas de liberté de déplacement une fois sur place dèja et que je trouve fascinante mais répulsive à maints égards du fait de cette dictature barbare à l’asiatique d’un autre temps dèja bien révolue qui persécute sa population avec toutes ces famines,ces camps et ses prisonniers… que l’on connait.
    le manque de liberté doit peser avec les guides 24h sur 24h c’est sur mais c’est une expérience intéressante de visiter ce pays-prison en quelque sorte car les coréens du nord ne peuvent fuir librement leur pays sinon on les tue si on les prend en flagrant délit à la frontière et leur famille avec.
    quel interet et quel plaisir d’aller voir ça c’est sur mais on est dans un autre monde parfois étrange avec ces mausolées,ces statues de kim,ces édifications de type stalinien,ces musées insolites d »enfants,cette militarisation à outrance,ces campagnes d’herbe mornes…
    je ne pense etre dèçu quand je vois des documents sur youtube là-dessus par exemple mais je passerai par une agence de voyage obligatoirement conçue d’ailleurs pour cette destination « pas comme les autres » pour éviter tout problème.

  13. Je trouve cela tout simplement honteux de proposer ce genre de voyage. Je pense que l’on ne peut faire passer son envie de voyager avant ses valeurs morales. Partir là-bas c’est financer le système de dictature qui est en place et donc le cautionner, je ne comprends même pas comment on peut envisager cette destination.

    1. C’est aussi le seul contact qu’on les coréens avec le reste du monde, mais je comprends le problème d’éthique. D’ailleurs, je me refuse d’aller au Qatar, en Arabie Saoudite, aux Emirats Arabe Unis, au Bahreïn, à Singapour, aux Bahamas, aux Îles Marshall, à Monaco, pour ne pas cautionner les évasions fiscales, le nationalisme, l’argent brûlé dans du tertiaire sans avenir, la fracture sociale que ce capitalisme à outrance engendre un peu partout dans les pays sous développés

  14. Franchement ça donne pas du tout mais pas du tout envie d’y faire un tour! Pas possible de prendre le taxi, le bus, les transports, surveillance h/24 même les gens du pays doivent prendre une autorisation pour voyager de ville en ville, c’est dire. En fait tu n’as le droit de rien faire! Navrant! Non, si un jour les dictateurs quitteront le pouvoir, pourquoi pas……mais ça c’est dans 10000 ans. On voit bien dans les hôtels il n’y a personne et les machines à sous sont à l’arrêt. Le nord du pays selon moi sans intérêts! Faire la visite de la Corée du Nord juste pour voir à quoi ressemble une dictature me semble ridicule. Nous ne voyons pas de touristes, vraiment dommage!

  15. Je peux comprendre que des personnes soient curieuses de ce pays qui pour moi a toujours été comme un mystère… on aime voyager pour découvrir une culture différente, pourquoi pas celle la après tout ?
    Personnellement j’aimerai y aller juste pour percer le mystère et comprendre vraiment la culture. C’est en y étant au plus près qu’on se rend vraiment compte non?
    Mais je peux aussi comprendre que certaines personnes y soient réticentes. Etre suivi par un guide, ne pas conduire, et beaucoup d’autres restrictions, pour un voyage qui est censé être un moment de liberté, pour le coup c’est pas vraiment l’idéal !
    En tout cas je ne pensais pas qu’il y avait autant de sites touristiques, et certains ont l’air vraiment à voir. Si l’on est vraiment un amoureux du voyage, il faut y aller !! 🙂

  16. La plupart des commentaires sont ahurissants. La seule chose qui vont chagrine dans ce voyage est le manque de liberté ?? Aussi non, on y lit des « les paysages doivent être magnifiques », « je suis trop curieux, c’est mystérieux ». Ahurissant. Tout ce qu’il y a de vraiment mystérieux dans ce pays sont les atrocités qui se passent hors des parcours touristiques, tout ce qu’on ne vous montre pas comme les camps que vous ne verrez jamais. Et tout ce qu’il y a de vraiment « beau » c’est la force de travail de nord-coréens pour leur survie. Qu’est ce qu’on en a faire de leurs spectacles, de leurs restos, de leurs statuts à la con quand il y a tellement de sang qu’on ne voit pas ? Je vous invite à lire la liste non exhaustive de toutes leurs interdictions, sanctions, en plus de celle des traitements dans les camps, des viols collectifs, des exécutions publiques et j’en passe. Gardez votre curiosité malsaine de gens qui ont grandi dans le confort occidental. Il faut savoir séparer l’amour du voyage et le voyage égoïste sans prendre en compte des répercussions morales et économiques car oui, vous financerez le chaos.

    1. Je comprends l’idée, d’ailleurs je refuse d’aller aux emirats Qatar pour les mêmes raison. Après, le seul contact que les coréens ont avec le monde extérieur, c’est le tourisme

    2. Emy, vu ton raisonnement, tu voyages nulle part alors, parce qu’aucun pays n’est vraiment tout blanc ou tout noir… Viols collectifs ? Quid de l’Inde alors, sanctions ? Pays du moyen orient, des camps ? Il y en a en Chine. Interdictions ? Aux US t’en trouvera aussi ( genre certain états viennent de pénaliser l’avortement)

      Bref, t’as compris l’idée, je pense. Si tu es du genre à boycotter Israel parce que Palestine, Birmanie parce que Rohinya etc, je pense que tu n’as pas non plus saisi la portée d’un voyage, qui n’a rien à voir avec le voyeurisme ou la politique d’un pays, mais qui est dans une démarche d’aller à l’encontre de l’autre, et comme souvent dans les pays, l’autre, c’est le peuple, pas ses dirigeants qui sont à l’origine de toutes ces restrictions, sanctions etc., qui ne reflètent pas forcément la vision des gens qui y habitent.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.